PATRICK AEON Slalom S DNA-H 2023

Creation date

21 August 2023 by Eric Glissattitude

Views

1537 Views

Messages

1 ( Last 21 August 2023 by Eric Glissattitude)

Foil
Published

Programme : La zone verte situe le programme d'utilisation dans la fourchette FREESTYLE / FREERIDE / FREERACE / RACE

Price : 4234.00 €

Patrik AEON

Aujourd'hui, il ne fait plus de doute que le foil est indispensable pour espérer figuer sur un podium de coupe du monde. Pour une marque comme Patrik, qui a axé son développement sur la performance en course, il était impossible de ne pas avoir au catalogue un outil à la hauteur.

Pour garder une approche commerciale et industrielle rentable, la marque a choisi de développer non pas un foil, mais un écosystème permettant, en fonction des options, d'aller du foil coupe du monde no-limit, à un produit plus abordable pour les clients sensibles au tarif. 

L'AEON a été conçu pour un contrôle maximal, facilitant la maîtrise du vol en 3 dimensions à la fois pour le pilote de coupe du monde et pour un pratiquant de niveau intermédiaire. Avec un système de connexion standard multisports (wind, wing, sup, surf), Il permet à chaque pilote de trouver facilement sa configuration idéale. Ses forces : rigidité en flexion et en torsion, assemblage et connexions précises et solides, processus de production à faible tolérance

Mats windfoil (DTT)

  • DIM-S” (Dimension-Small): longueur 95cm, épaisseur à la base 11.3mm, corde à la base 103mm. Version Slalom Coupe du Monde sans compromis : le plus fin et le plus raide
  • DIM-M” (Dimension-Medium): longueur 95cm,épaisseur à la base 12.3mm, corde à la base 113mm. Version plus épaisse avec plus de corde pour un confort de navigation supérieur
  • “DIM-L” (Dimension-Medium): longueur 100cm, épaisseur à la base 12.3mm, corde à la base 113mm. La meilleure option pour la course racing sans compromis.
  • “DIM-XL” (Dimension-Extra Large): longueur 100cm, épaisseur à la base 12.3mm, corde à la base 113mm. Verisions plus épaisse pour un confort de navigation supérieur

Ailes

Deux constructions

  • “DNA-M” pour rigidité MEDIUM. Plus de puissance pour les riders lours et les vents légers. Tarif plus abordable.
  • “DNA-M” pour rigidité HARD. Plus de contrôle dans le vente fort, la vitesse et les jibes.

Surfaces : 375, 450, 550, 650, 750, 900. Les ailes AEON étant très puissantes, choisissez 50 à 80cm2 de moins comparé aux autres foils du marché 

Stabilisateurs (construction DNA-H)

  • Surface 160cm2, Span 380mm, Aspect Ratio 9.03
  • Surface 195cm2, Span 420mm, Aspect Ratio 9.05

Fuselages

Deux constructions

  • “Aluminium” : plus efficace que le carbone en terme de  compatibilité, rigidité et solidité tri-dimensionelle
  • “Titane”:  plus efficace que le carbone et l'aluminium offrant enore plus de rigidité et permettant de réduire la section et donc la traintée

Tailles

  • “100cm-V1”: Version slalom travers / upwind.
  • “100cm-V2”: Version travers /downwind.
  • “100cm-V3”: Version downwind / Speed et vent fort.
  • “110cm-V1”: Course racing forte puissance
  • “110cm-V2”: Course racing puissance médium

 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 1 Messages - Most recent first]
Eric Glissattitude
Posted on 21 August 2023, 22:23 (Most recent message)
Title : Cr de test
Inscription
01 January 2020
Messages
178
Localisation
13011

Présentation

Comme vous pourrez le comprendre en lisant la description commerciale ci-dessus, AEON n’est pas un foil unique mais un écosystème, comme peut l’être celui de Starboard par exemple, avec de multiples options permettant d’aller du pur foil de course au foil de surf en passant par le foil de wing ou de Windsurf freeride. 

L’objet de notre test est donc de tester l’une des combinaisons, adaptée à la pratique Slalom Foil. Notre set est constitué de 

  • Mat S (Slalom PWA)
  • Fuselage Slalom 100 - V1 (le plus puissant)
  • Ailes DNA-H en 650, 550, 450, 375
  • Stab 195

Dans nos conditions de test, c'était l'ensemble idéal, mais ceux qui veulent pousser plus loin pourront s'équiper des fuselages titane et du micro stab de 160.

Le développement d’un tel écosystème est, en soit, une excellente idée car il permet d’offrir une quantité quasi infinie de configurations, et de s’adapter au besoin précis de chacun. Ceci dit, dans le contexte actuel où le marché du windfoil a fortement baissé au profit de la wing, l’intérêt semble plus limité. En effet, le marché actif en windfoil est très clairement celui du foil slalom performance. Il y a donc fort à parier que même avec un écosystème aussi riche, 80% des ventes ne concernent que le modèle que nous testons aujourd’hui. 

Avant de procéder au test sur l’eau, passons à une présentation technique en mettant en exergue les points différentiateurs de ce modèle 

  • Connexion mat / fuselage : un système auto-bloquant assez novateur, qui offre une connexion à la fois compacte, robuste et ultra rigide
  • Un ratio Rigidité / Epaisseur qui fixe une nouvelle référence dans nos mesures
  • Des profils ultra porteurs rapportés à leur surface

Connexion

Construction

La construction de ce foil mérite que nous nous y arrêtions quelques instants puisque Patrik annonce la plus grosse rigidité en flexion et torsion du marché. Je dois vous avouer que c’est un élément que je surveille de près car nos tests ont souvent révélés une forte corrélation entre ces grandeurs mesurables et la stabilité dynamique du foil en navigation. Il n’y a pas de réelle polémique concernant le fait que le graal est d’avoir un foil très fin (faible trainée) et extrêmement rigide (plus stable).

Avant tout, il faut préciser deux éléments importants

  • le modèle mesuré ici est encore un prototype, dont la rigidité est annoncée comme intermédiaire entre la version S et M (il semblerait plus proche de la M).
  • on va, dans ce qui suit, comparer des valeurs absolues de rigidité du mat, mais il faut se rappeler que l'on a ici un mat beaucoup plus fin que la moyenne en section basse

A l’issue des mesures de rigidité brute en flexion et torsion du mat de 95, voici comment se place ce proto AEON 

  • En terme de rigidité brute en flexion, il n’est devancé que par quelques modèles F4 ou AFS plus anciens et franchement plus épais. 
  • En terme de rigidité brute en torsion, il est devancé par les F4, le Phantom Infinite, les phantom IRIS R pour se situer au niveau du mat IQFOIL.

A chaque fois, le mat AEON se situe donc dans le haut du peloton en terme de rigidité brute, avec de très bonnes valeurs malgré sa faible épaisseur. Par contre, lorsque l’on ramène cette rigidité à l’épaisseur du profil (donc le fameux ratio rigidité / finesse), ce mat passe devant les autres et établi une nouvelle référence dans nos classements. Même si tout cela est assez théorique, il a donc tout pour être un excellent candidat à offrir un ratio stabilité / trainée de haute voltige. 

rigidité

Bien entendu, les ailes, stab et fuselage sont de la même trempe, et ce modèle rejoint donc clairement le club très fermé des foils industriels possédant un potentiel de contrôle et vitesse hors norme.  Ce n’est pas un hasard si les Phantom Infinite, Patrik AEON, F4 et Starboard C800 (auxquels il faut ajouter le Z construit de façon plus artisanale) constituent l'intégralité du plateau PWA.

Sur l’eau

Je ne vais pas me lancer ici dans une description de tous les détails du comportement de ce foil, car, disons le tout de suite, ce serait presque une redite de ce que j’ai pu écrire au sujet du Phantom Infinite ou du Starboard C800. Dans la mesure où l’on s’adresse à la même clientèle et au même objectif, je vais plutôt ici tenter d’exprimer les différence entre ces modèles. Ne soyons pas hypocrites, on sait très bien que c’est ce qui nous intéresse tous.

Puissance des ailes

Comme tous les foils slalom dernière génération, vous vous êtes désormais habitués au fait qu’une aile de 700cm2 est considérée comme une aile petit-temps. Lors de mes tests, l’aile la plus grosse qui m’avait été prêtée était une 650, et elle offrait une portance aussi importante que la F4 720 ou la starboard 750 SLR. On était juste un cran en dessous de l’aile Infinite en 800 lorsque utilisée en 8m2, donc plus puissante que la 650 Infinite (que je comparerai plutôt à la 550 Patrik) 

Au risque de me répéter, je rappelle que ces ailes nécessitent plus de technique pour décoller que des ailes ancienne génération car elles requièrent plus de vitesse pour rentrer en action. Pourtant, une fois en l’air, leur finesse permet d’exploiter la moindre accélération et ce sont des machines à rester en vol. A condition de ne pas faire d’erreur lors des jibes, j’étais souvent le dernier à continuer à voler la semaine où j’ai effectué les tests de le foil AEON sur serre-ponçon. Même les freerideurs équipés d’ailes type Alpine en 1100 se posaient avant !

Lors de mes tests, je n'ai pas pu essayer la plus petite aile faute de vent et surtout d'espace suffisant pour l'exploiter, mais je suis descendu jusqu'à la 450. Cette aile s'est averrée étonnement facile, grâce à une portance importante rapportée à sa taille, et une influance assez faible sur la stabilité du foil. J'attends des conditions météos plus favorables pour vous en dire plus sur les petites tailles d'aile. 

Jibe et passage dans les molles 

Cette notion de portance est importante à intégrer, et c'est probablement le principal apport des profils de dernière génération : une fois que l'on a réussi à voler, ils sont plus tolérents et permettent de rester en l'air même lorsque la vitesse baisse franchement. Cela se ressent particulièrement au jibe où les ailes de l'AEON permettent de récupérer bien des situations où l'on posait auparavent. Si on compare, la 550 actuelle est au moins aussi tolérente qu'une 800 ancienne génération.

Pourtant, on a bien la glisse d'une 550 et pas d'une 800. On le ressent tout particulièrement dans les molles que l'on traverse si facilement. Je vous laisse lire le paragraphe "Jouons"  et vous comprendrez ce dont je parle

Puissance du foil en général

Après m’être habitué à l’Infinite, et avoir testé le Z, j’ai été presque surpris de la puissance du Patrik. Certes, l’appui avant est une question de réglage, et j’avais le fuselage le plus puissant (mais je compare avec le fuselage Phantom -10, donc le plus puissant du set également) mais avec un réglage assez standard, le foil était plutôt à classer dans la catégorie foil puissant. Dans les conditions de vents light et médium Wind, cette sensation de foil qui pousse fort sous le pied avant était plutôt confortable, et participait beaucoup à la sensation de stabilité du foil.

Avec le jeu de cales fournies, il était facile de jouer sur cet effet de puissance, et je fois avouer que d’une cale à l’autre, la différence est loin d’être négligeable. On trouve ainsi assez facilement le compromis qui correspond à sa façon de naviguer, et je n’ai ensuite pas eu à le modifier malgré les conditions de vent très différentes, et les changements d’ailes.

Cap

Avec un foil assez pied avant pour un modèle de slalom, le AEON offre logiquement un replacement confortable comparé à ses concurrents directs. On reste quand même très en deçà de ce que l’on a pu connaitre avec les anciennes générations de foils qui utilisaient des grosses ailes plus épaisses, et des mats à corde large. Ce qui est certain avec cette génération de foil, c’est que l’on a perdu en cap ce que l’on a gagné en glisse en et accélération.

Il sera intéressant de tester le fuselage de 110 pour constater si on retrouve les aptitudes des foils de race plus classiques. A savoir également : il existe dans l'écosystème AEON une autre version de mat spécifiquement développée pour le upwind-downwind, avec lequel Elia Colombo a remporté le championnat du monde de Formula foil en Juin dernier.

Sensation de glisse

Le AEON fait clairement partie des 2 foils qui offrent à ce jour le plus de sensation de glisse du marché, avec le Phantom Infinite. Ce ne sera une surprise pour personne. 

Comme ces sensations sont très subjectives et que l’on doit en plus comparer des surfaces d’ailes différentes pour avoir des portances équivalentes, la tâche est assez ardue. Qui plus est, les deux foils sont très très proches sur ce point. Je donnerai quand même un petit avantage au Phantom qui propose des accélérations plus directes et immédiates dans les rafales … mais je vous garanti que le Partik est juste derrière, en mettant à bonne distance des foils pourtant prestigieux comme les F4 et Starboard, qui jouent plus sur le tableau du confort et du contrôle. Je n’oserai même plus établir de comparaison avec nos anciennes références (Taaroa, Alpine, AFS, Patrik UHM) tant l’écart se creuse …

Je précise quand même que ces nouveaux foils offrent plus de sensations que ne permet de faire rougir les GPS. L’évolution des top speed est réelle mais reste limitée, et je pense que c’est plutôt les vitesses moyennes qui vont monter d’un cran. Nicolas nous a fait mentir avec sa performance incroyable à 41knt, mais je mettrai plus ceci sur le compte de l’amélioration de la stabilité à haute vitesse qu’à la glisse proprement dite.  Ceci dit, comme pour la plupart (pas tous : hahahaha), nous naviguons plus pour les sensations que pour afficher une valeur sur un GPS, nous seront donc gagnants.

Jouons

J'ai découvert avec les 2 foils Patrik et Phantom un nouveau jeu assez addictif, désormais possible grace à la glisse exceptionelle de ces foils : naviguer en mode sous-toilé en profitant de leur très faible trainée. Pour préciser les choses, le jeux consiste à naviguer "petit" et "fin" et jouir de sensations d'une pureté incroyable. Avec le Patrik, j'ai ainsi joué à naviguer en HG6 6m2, flotteur Phantom R78, AEON aile de 550 dans un vent oscillant entre 8 et 12 knt (là où je navigue habituellement en 9m avec une aile de 1000). Bien sûr, il faut la bonne risée à 12 knt pour décoller, une technique de pumping aux petits oignons, et un bon cardio, mais ensuite, le jeux consiste à naviger de façon très fine, en assurant les air-jibe pour enchainer les bords dans du vent encore plus léger sans poser. Pour que cela fonctionne, et aller au bout du potentiel de sensation, il faut un setup totalement cohérent : petit flotteur, petite voile, petite aile. Evidemment, on ne parle pas là de performance ou de top speed, mais le feeling est assez dingue. Dans ces conditions, la vitesse de croisière reste autour de 20-22knt, mais quel plaisir !!

Stabilité

Après avoir parlé de glisse, on ne peut pas passer sous silence l’autre compostante essentielle de la performance qu’est la stabilité. Et pour le coup, le Patrik a aussi des arguments de ce côté.

Grâce probablement à l’excellent comportement structurel (raideur) des éléments, le foil Patrik se paye le luxe de proposer une stabilité de très bon niveau malgré ses profils ultra fins. 

  • Sur l’axe du lacet, il se place dans la moyenne des foils de bon niveau 
  • Sur l’axe du roulis, le foil est sensiblement plus calé que l’infinite, mais reste un ton en dessous du Starboard et évidemment du F4
  • Enfin sur l’axe du tangage (avec longitudinal), le Patrik fait quasi jeu égal avec le Starboard, derrière le F4 qui reste une référence, mais nettement devant le Phantom

De façon plus globale, le AEON offre une prise en main plutôt aisée, et un sentiment de sécurité très net même dans le vent assez soutenu. Il se distingue donc assez nettement du Phantom par sa facilité d’accès, en atteignant le même niveau que le Starboard C800, mais en restant derrière l'ancien Patrik UHM ou le F4 qui passerait presque en comparaison pour un foil pépère.

Bilan général 

Avec le AEON, Patrik frappe un grand coup en offrant une alternative crédible au Phantom infinite dans le clan très fermé des foils très hautes performances. Avec subjectivement un peu moins de glisse absolue, mais un contrôle plus aisé, difficile de dire quel cocktail sera le plus efficace pour vous. Je vous invite vraiment à ne pas limiter votre lecture à la conclusion pour comprendre ce qui différentie ces deux foils. Vous y décourirez aussi ce qui fait la spécificité des nouvelles générations d'aile, en offrant entre autre plus de confort dans les molles et le jibe malgré des surfaces réduites, à condition d'avoir une très bonne technique au décollage.

J'espère avoir des conditions de vent exploitable un peu plus musclées pour paufiner les tests dans le vent et vous en dire plus sur le potentiel prometteur des petites ailes du set. 

Pour répondre aux nombreuses personnes qui m’ont posé la question : et toi, lequel choisis tu ? Eh bien je n’ai pas la réponse. Au tarif proposé, difficile de garder les deux, mais les deux sont aussi attachants … cruel dilemme :))))

Ce nouveau venu rebat les cartes et nous pouvons désormais décrire ainsi le paysage subjectif du foil haute perf

  • F4 : le plus calé, le plus stable et facile même dans les conditions de mer compliquée, ou lorsqu'il faut décoller dans le light. C’est le foil avec lequel on peut (il faut) mettre les watts et laisser faire pendant que les concurrents font du rodéo. C’est ainsi que Johan SOE s’est offert une 2e place du défi 2023, et quelques podiums en PWA. En terme de sensation de glisse et de top speed, il marque nettement le pas par rapport aux 3 modèles plus récents.
  • Starboard C800 : très accessible comme le F4, c’est également un foil qui demande de la puissance pour s’exprimer. Moins démonstratif, et avec moins de potentiel absolu que les ténors, il joue l’efficacité pour ceux qui aiment appuyer sur l’accélérateur et border fort. 
  • Patrik AEON : Moins calé que les 2 précédents, mais néanmoins étonnament facile par rapport au Phantom pour les experts, le AEON offre une glisse non comparable avec les 2 précédents et un rendement moyen exceptionnel. Les bons rideurs techniques, capables de finesse et désirant un produit no-limit (probablement quasi le même potentiel que le Phantom), mais voulant rester sur un modèle assez plug and play seront comblés
  • Phantom Infinite : plus démonstratif, ultra glissant et très libre, le Phantom a probablement le potentiel le plus important, mais il le fait payer à son pilote par une plus grande exigence côté pilotage. Au programme : réglages peaufinés, prise en main plus longue et attention de tous les instants dans le pilotage. En échange, il vous le rendra avec un cocktail de sensations hors norme. 

Acheter un AEON

Précommandes ouvertes pour des premières livraisons début 2024. Premiers commandés, premiers livrés. 

https://www.glissattitude.com/blog/windfoil-1/nouveau-foil-patrik-aeon-5763

If you want read this message,
please connect it's free !

Flotteurs : JP Freefoil Pro 115, Phantom IRIS R 85 et 78 MKII

Foils : Phantom Infinite LTD,  SabFoil Vento 85

Voiles : Severne Hyperglide 6 de 6 à 8m, Phantom IRIS X MKII 4.2, NP FreeFlight 4.0

Wisbones : AL360 RTE poignée LISA, LISA Foil T1000 175-225 

Answer : please connect Page 1 on 1 [ 1 Messages ]
Settings
Color Scheme

Width

Left Sidebar